Douleur à la voûte plantaire




Si vous examinez la face interne du pied d’un adulte, vous remarquerez habituellement que sa partie centrale présente une courbe vers le haut. C’est la voûte plantaire (plus communément appelée l’arche du pied). Elle est formée par les tendons, une sorte de bandes élastiques qui relient le talon aux différents os du pied. Le pied et le bas de la jambe comportent plusieurs tendons qui doivent travailler ensemble pour maintenir la voûte plantaire. Celle-ci constitue la première structure du corps à absorber les chocs lorsque vous vous tenez sur vos pieds, jouant ainsi un rôle d’« amortisseur ». Lorsque tous les tendons s’étirent simultanément, il se forme une courbe modérée normale sous le pied. À l’inverse, si l’étirement des tendons est insuffisant, la cambrure est peu prononcée, voire inexistante. On parle alors de pied plat ou d’affaissement de la voûte plantaire.

Symptômes

Cette déformation peut entraîner des maux et des douleurs aux pieds, particulièrement dans la région de la voûte et du talon.

Beaucoup de personnes ont les pieds plats sans que cela ne leur cause d’inconvénients, alors que d’autres peuvent ressentir les symptômes suivants :

  • Fatigue précoce des pieds
  • Enflure de la plante des pieds
  • Difficulté à effectuer certains mouvements, comme se tenir sur le bout des orteils
  • Douleur au dos et aux jambes

La douleur à la voûte plantaire peut être provoquée par de nombreux autres facteurs, notamment par un traumatisme direct, une entorse ligamentaire ou musculaire, un mauvais alignement du pied, une sollicitation excessive, de même qu’une raideur ou une faiblesse articulaire.

Les blessures au fascia plantaire (le tissu conjonctif qui recouvre la plante du pied) représentent également une cause fréquente de douleur à la voûte plantaire.

Traitement

  • Le repos favorise la guérison spontanée des tissus.
  • L’application d’un sac de glace, pendant un maximum de 20 minutes à la fois, aide à atténuer la douleur et à diminuer l’enflure.
  • La prise d’un analgésique, comme de l’ibuprofène ou de l’acétaminophène, peut être bénéfique.
  • La compression et l’élévation des jambes aident à prévenir l’enflure.
  • L’utilisation de supports de voûte ou d’orthèses permet également de soulager la douleur.
  • Une fois que la gravité et la cause de la douleur ont été établies, un traitement de physiothérapie pourra être mis en route et s’accompagner d’autres mesures correctives telles que l’achat de nouvelles chaussures et semelles, la pratique d’exercices visant à accroître la force et la souplesse des muscles et des articulations, de même qu’une perte de poids, au besoin.

Si vous présentez une douleur ou des lésions graves aux pieds, votre médecin pourrait vous recommander une intervention chirurgicale.

Quand consulter un médecin

  • Lorsque la douleur commence à nuire à vos activités quotidiennes.
  • Si la région atteinte semble déformée, devient très sensible au toucher ou nuit à vos mouvements.

®/ Marques déposées et marques de commerce de Schering-Plough Canada inc.
  © 2014 Schering-Plough Canada inc., filiale de Merck & Co., Inc. Tous droits réservés.
Merck est une marque de commerce de Merck Canada Inc.